NOÉMIE BART à BORDEAUX (33)



"Ma rencontre avec Serge Gastineau remonte à 2003, me semble-t-il.

A l'époque j'étais danseuse et des problèmes de circulation du sang m'obligeaient à m'arrêter fréquemment de danser à cause de fourmillements et crampes dans les jambes. Suite à des examens médicaux, il s'agissait d'une artère bloquée par une masse musculaire trop dense en contraction : « Il faudrait vous opérer et retirer des fibres musculaires »...


Surprise et dégoût, il n'en est pas question ! J'étais réticente au yoga suite à une première expérience désagréable et une amie me conseilla un stage danse contemporaine et de yoga avec son professeur. Ce fut ma première rencontre avec Serge Gastineau et le début d'une profonde reconnaissance et d'un amour pour le yoga et Serge, cela va de soi !


Le yoga devient dans un premier temps mon compagnon de route, celui qui me permet de mieux le préparer à la danse, d'entretenir mon corps et de le protéger.

Suite à des blessures, je me questionne :

  • Existe-t-il une danse « qui ne fait pas mal », une danse qui respecte le corps ?

  • Peut-on associer danse et yoga ?

  • Peut-on associer émotion et yoga ?

Ce questionnement m'amène vers l'Ashtanga Yoga Vinyasa et le Natya Yoga (Yoga dansé). Je suis un enseignement rigoureux, passionné, créatif pendant 3 ans. Le yoga devient une passion, le yoga devient ma drogue, je ne peux plus me passer de mes cours quotidiens : passion et yoga peuvent-ils être alliés ?

Je m'y consacre corps et âme jusqu'au jour où mes émotions et, par la même, ma relation avec mon enseignante et formatrice s'emballent.


Perdue, je retourne à la source, Serge : « Le yoga ne doit pas rendre dépendant. En yoga, on se détache de l'enseignant pour prendre son envol » (parole quelque peu déformée mais ce que j'en ai retenu est là). J'ai dit stop. Ayant besoin de calmer mes émotions, besoin d'un cadre, je reviens à mes études initiales de professeure des écoles et auprès de l'enseignement de Serge. Ce retour est difficile. En tant que pratiquant avancé de yoga, je participe à un cours mensuel (et non hebdomadaire) : j'ai envie d'aller plus vite, de travailler plus, d'aller plus loin, de travailler des postures plus difficiles, je suis en manque de mouvements et de sensations fortes, celles des postures intenses d'extension de la colonne qui m'ouvrent la poitrine, des équilibres qui me font goûter à la magie de la suspension.


Je quitte la France pour retourner à mes racines, l'Allemagne, là où mes parents se sont rencontrés. Quatre années magiques où je prends le temps. J'enseigne le Français Langue Étrangère en école allemande et pratique le yoga presque tous les matins dans ma chambre. J'essaie d'autres cours de yoga mais impossible de trouver satisfaction : je reste donc à pratiquer dans ma chambre, seule et parfois avec une de mes colocataires. Ensuite, 2 ans plus tard, je propose de donner des cours à des amis, puis j'enseigne dans mon salon et enfin, je loue une salle pour quelques cours à côté d'un mi-temps à l'école.


Au fur et à mesure que la paix s'installe dans ma vie personnelle, la vie professionnelle ne me satisfait plus. Je passe du temps à préparer le contenu de mes cours et pas assez à travailler sur ce qui me tient à cœur pour mes élèves : l'estime et la confiance en Soi, le bien-être général de chacun avec lui-même et les autres, l'entraide, l'empathie, la joie d'être soi et d'être ensemble. Je décide de choisir le yoga.



Préparation à Setu Bandhasana

Ayant besoin de prendre confiance et assurance, je retourne auprès de Serge pour un stage d'été en 2016. Beaucoup d'émotions et de joie, je retrouve mon amour du yoga dans son enseignement, je ne me sens plus seule, comme si je retrouvais une famille : travail précis, intense et subtil, dans l'observation du corps et de son anatomie, à l'écoute de chaque sensation et micro-sensation, dans le respect du corps et de chaque corps individuel, dans la recherche et l'expérience du chemin qui amène à la posture et de ses variantes riches et infinies, le tout dans un accompagnement à la fois distant/proche et bienveillant.


De nombreux changements s'en suivent : je tombe enceinte et mon compagnon change de poste, nous rentrons à la maison, en France. Nous retournons sur la côte Atlantique mais plus au Sud, à

Bordeaux, loin de Nantes mais proche du cœur ! Petit à petit à coté de ma nouvelle vie de famille,

mon chemin de professeur de yoga se trace et évolue, avec mes enfants, la vie et ses rencontres.

J’enseigne aux adultes et continue à chercher comment je souhaite accompagner les enfants. Mes ateliers de yoga enfant s'enrichissent d'autres activités qui participent à l'épanouissement de chacun comme la philosophie (oser prendre la parole, penser par soi-même et avec les autres,...) et les massages (respect de son corps et de celui l’autre,..). En tant que mère, je prends conscience de l'impact du contact physique sur le lien parent/enfant et développe des ateliers en famille :

yoga, massages et ContaKids (jeux corporels, dans l’espace, de contact physique - activité qui

découle de la danse contact).


Serge, m'a dit un jour que nous étions pairs (mot qu'il a employé et qui m'a marquée car j'ai tout de suite pensé « père » et je refuse de lui donner ce statut là !), je commence tout juste à sentir et comprendre ce mot. Serge reste mon maître, dans la mesure où je me sens respectueuse et reconnaissante pour tout ce que lui, sa personne, et son enseignement m'ont apporté et m'apporte encore à ce jour.

Pour moi, il est un exemple dans sa recherche en yoga car il nous apprend à voir, sentir, comprendre et nous faire notre propre chemin en yoga (même si ce n'est pas toujours facile tellement il est convaincant!). Serge nous répète de ne pas nous fier à ce qu'on nous dit mais d'expérimenter : « Ne me croyez sur parole, expérimentez ! ».


Quelques photos souvenirs des Masterclass à Paris avec Dominique Martin et Serge Gastineau :


Pendant le confinement, Serge et Catherine ont proposé généreusement des cours en ligne de Yoga Postural et Pranayama. Cet enseignement via internet a été d'un soutien immense pendant et après le confinement. Il m'a permis et me permet encore aujourd'hui de retrouver de l’apaisement et de la confiance dans mon quotidien ainsi que dans ma pratique et mon enseignement. J'ai aussi découvert Catherine Bellières que je ne connaissais que par ses posts et articles sur le yoga que je trouvais toujours très justes et pertinents. J'ai découvert une personne joyeuse, drôle, vive dont le travail complète, enrichit, fait « se mouvoir » l'enseignement de Serge.

Une belle complétude et complicité qui, de plus, diffuse de bonnes ondes ! Tout ce témoignage pour vous remercier tous les deux.


Merci Serge pour ta présence et ton accompagnement pendant toutes ces années.


Merci à vous deux, Serge et Catherine, pour votre généreux enseignement pendant le confinement.


Je me réjouis de continuer l'aventure avec vous et ne vous lâcherai pas de si tôt !


Serge, je prends doucement mon envol. ;-)


Gratitude à vous et à la vie."


Noémie,

Professeur de Yoga (adultes et enfants) Au Bonheur de Soi



Capture d’écran 2020-03-10 à 16.03.55.

Copyrights©2020 Serge Gastineau Yoga. Tous droits réservés. Mentions légales. Confidentialité.

  • Facebook - Gris Cercle
  • Instagram - Gris Cercle
  • Twitter - Gris Cercle
  • Facebook - Gris Cercle
  • YouTube - Gris Cercle
  • Pinterest - Gris Cercle
  • LinkedIn - Gris Cercle