ENROULÉ D'ÉPAULE : ARME DE SÉDUCTION FATALE !

LE TÉMOIGNAGE D'ESTELLE POIRAULT


"Je me suis enfin décidée à prendre ce rdv chez l’ostéopathe que Catherine Bellières et Serge Gastineau m’avaient conseillé il y a 3 mois. Le rendez-vous a eu lieu il y a 3 jours et vous partage mon retour d’expérience.


Mon évolution individuelle m’amène régulièrement à des prises de conscience. La dernière en date est d’ordre postural, plus précisément mon enroulé d’épaule. De stature charnue et carrée, j’ai usé de beaucoup de stratagèmes pour masquer cette silhouette mal assumée. Le prêt-à-porter et ses cols en "V" m’ont longtemps accompagnée mais je me souviens très bien du jour où devant mon miroir j’ai constaté qu’un enroulé d’épaule asymétrique me donnait un air plaisant :

Le dessus de ma clavicule se creusait, ce qui rendait cet os saillant.

Enfin on voit mes os pensais-je !



D’enroulé asymétrique à enroulé total il n’y a qu’un pas. Les épreuves et le psychisme de certaines périodes (baisse de confiance en soi) influencent également ma posture et les singeries ont finies par s’installer créant des déséquilibres :

  • Effondrement du manubrium qui fait ressortir le ventre et appuie sur le périnée.

  • Cyphose dorsale avec contraction/raccourcissement du dos et projection de cotes lorsque je cherche à me redresser.

  • Décroché cervico-dorsale (hyperlordose), la 1ère vertèbre thoracique est proéminente par rapport aux cervicales : apparition d’une bosse de bison...

Mais la posture n’est pas la seule responsable. Lors d’un bilan postural yoga, Catherine et Serge m’interrogent sur un éventuel accident de voiture et « coup du lapin ». J’avais effectivement subi il y a 20 ans un accident avec tonneaux. A l’époque, sans blessure apparentes, je ne me souviens pas en avoir parlé à un ostéopathe, ce que Catherine et Serge m’ont conseillé de faire…


Les 3 mois qui ont suivi ce bilan postural ont été pour moi l’occasion d’intégrer les exercices dédiés à la ceinture scapulaire et préconisés par mes enseignants. J’ai organisé un rdv chez mon ostéopathe sur ce thème. Après une heure sur sa table à me faire manipuler, à sentir que quand il travaille au niveau cervico-dorsal un espace se crée au niveau lombaire, à évacuer des tensions du muscle du cou (stémo-cléido-mastoïdien), etc, il me demande de me mettre debout.

J’ai ressenti avec une grande émotion ce qu’être ancré dans ses talons voulait dire ! Le poids de mon corps s’est mis tout seul dans les talons sans vaciller, sans que je n’aie à surveiller mon hyper-extension des genoux, mon bassin s’est antéversé comme jamais il ne l’avait fait comme s’il était suspendu ou qu’il flottait léger, puis tout le haut du corps s’est posé simplement sans que je n’aie à y penser."


La nuque d'Estelle avant et après, nous pouvons observer l'amorce de la création de lien cervico-dorsal et le recul recherché de C7.


"Aujourd’hui quand je passe ma main dans le bas de ma nuque, je ne sens plus T1 ressortir comme avant. Je sais pour autant que je dois lutter contre mes mauvaises habitudes posturales pour éviter la rechute…

Je sais aussi que ce résultat n’a été possible que par tout le travail initié en amont. Alors, je remercie Catherine et Serge pour leurs sages conseils et remercie le Yoga."


Estelle Poirault

Chercheuse en mouvement

Enseignante de Yoga à Airvault


Retrouvez Estelle sur Facebook

151 vues
Capture d’écran 2020-03-10 à 16.03.55.

Copyrights©2020 Serge Gastineau Yoga. Tous droits réservés. Mentions légales. Confidentialité.

  • Facebook - Gris Cercle
  • Instagram - Gris Cercle
  • Twitter - Gris Cercle
  • Facebook - Gris Cercle
  • YouTube - Gris Cercle
  • Pinterest - Gris Cercle
  • LinkedIn - Gris Cercle